La maison d'os à Ferreux

maison d'osA Ferreux : LA MAISON D’OS

 

 

maison d'os

A Ferreux vous pouvez voir sur la façade d’une maison rue du Pont Robin des os dépasser du mur.

On trouve plusieurs explications : superstition, rituel protecteur ou une technique de protection.

En voici quelques exemples :

Dans une ferme ancienne de Sologne, on voit des os dépasser des murs.
"Les murs de ces bâtiments sont parsemés d'os. Os longs d'animaux placés en travers du mur lors de la construction et dépassant nettement des moellons".
Selon le propriétaire, cela fait partie des superstitions de la région : pour conjurer le sort et éviter que les animaux ne tombent malades, on incorporait des os dans la construction.
Mais une autre rumeur voudrait que ce soit les restes de soldats prussiens de 1870...

Il y a une légende semblable avec la Muraille de Chine.
Les ouvriers morts durant les travaux auraient été ensevelis dedans pour soutenir la muraille de leurs bras pour l'éternité
Bien sûr, il n'y a aucune trace archéologique, même si les estimations du coût humain de la construction sont gigantesques (1 homme mort par mètre, sur 7000 km...).


On sait depuis longtemps que l’emploi du fer dans le scellement des agrafes qui lient les pierres de taille en parement a le grave inconvénient de faire éclater ces pierres au bout d’un très court espace de temps. On a donc pensé avec raison que les os, qui résistent à de grands efforts dans l’emploi de la force des animaux dont ils sont la charpente, réuniraient pour agrafes la solidité à l’inaltérabilité. Le tibia de bœuf a la longueur et la grosseur convenables, et forme les deux extrémités de queue d’aronde qu’exige d’assemblage L’idée de faire servir au scellement des pierres les parties solides des os des animaux paraît fort ancienne.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 18/10/2015